Les FoxPapa en images

Photographies d'avions français de construction amateur.

Publicité

Accueil / Immatriculation / F-PL / F-PLUS [1]

Constructeur JODEL(DIVERS CONSTRUC.) Port d'attache VERDUN SOMMEDIEUE Modèle d'aéronef JODEL D 119 Région LORRAINE N° série 530 Description AVION Masse Max Puissance Construit en 1964 Hypothèque (mortgage) : Non Saisie (seizure) : Non Aucun locataire Aucun acheteur/exploitant Propriétaire (owner) Personne Adresse Ville Date d'enregistrement SAUCE Paul CHEMIN DES HUIS 55100 FROMEREVILLE-LES-VALLONS 20/09/2017 Précédents propriétaires (previous owner) Personne Adresse Ville Date d'enregistrement GOUTHIERE JEAN MARIE ALLEE DES WEES 55100 VERDUN 12/01/1987 VIELLE RAYMOND 17 RUE DE LA CHAPELLE, LES BRIES 89380 APPOIGNY 22/09/1981 AERO CLUB ANDREZIEUX BOUTHEON ST GALMIER AERODROME DE ST ETIENNE BOUTHEON 42160 ANDREZIEUX BOUTHEON 11/06/1974 SOCIETE OYONNAXIENNE DE SPORTS AERIENS HOTEL DE VILLE 01100 OYONNAX 31/08/1964

4 commentaires



Ajouter un commentaire

Me notifier des nouveaux commentaires :



S'inscrire sans commenter

  • Jean Convert - 1
    Le 4 avril 1971, je revenais pour les vacances de Pâques à Oyonnax. Je n'avais pas encore mon brevet. Un seul vol en double le 3 novembre 1970, et une série de vols en double en septembre 1970. Le 4 avril, vol en double avec l'instructeur d'Oyonnax. Courte finale sur la 04, sans vent, sur la piste en dur. L'instructeur, confiant, avait les deux pieds au plancher et les bras croisés. J'arrondis, je refuse le sol au maximum, cherchant à poser la queue d'abord comme disait l'instructeur, mais en fait, il se posait 3 points. A peine posé, l'avion part sur la droite, je n'ai plus le reflex au palonnier, et l'avion amorce une courbe sur la piste en dur en équilibre sur la roue gauche. Le temps que l'instructeur reprenne les commandes, nous sommes sortis de la piste en ligne droite, mais à 45 ° de l'axe. Heureusement, à côté, il y a la piste en herbe pour le vol à voile. L'instructeur l'a remis dans l'axe de la piste en herbe, puis est revenu sur la piste en dur. Nous étions silencieux tous les deux. Nous étions seuls dans le circuit, et il m'a fait repartir aussitôt sur la 22. L'atterro suivant s'est bien passé.

    Je ne sais pas si c'est toujours le cas aujourd'hui, mais le F-PLUS avait une petite gueuse dans la queue pour contrebalancer le poids du Continental 90 cv. Je crois qu'au départ, il était prévu un 65 CV. Cette gueuse dans la queue rendait l'avion propice à un tête à queue surtout sur une piste en dur, et il fallait bien jouer des pieds pour l'empêcher de partir.
  • Jean Convert - 1
    Son moteur Continental de 90 cv avait encore une dynamo, moins performante que les alternateurs. La radio était à lampe avec un sélecteur à 12 positions pour choisir le bon quartz correspondant à la fréquence désirée.
    Le 13 avril 1971, je roule au sol à l’aéroport de Bron. Saint-Exupéry n’existait pas encore. En place droite, se trouvait l’instructeur d'Oyonnax. La fréquence sol de la tour de contrôle m’appelle. Je prends alors le micro pour répondre, mais l’instructeur m’arrête. « Non ! D’abord tu freines l’avion, ensuite tu accélères le moteur, et seulement après, tu parles, sinon, il n’y a pas assez de tension pour émettre. ».
  • Jean Convert - 1
    Le F-PLUS vole toujours en 2017. C'est vraiment super.

    Jean Coutty a été le chef d'orchestre de la construction du F-PLUS. Il était président de l'Aéro-club d'Oyonnax, qui porte maintenant son nom (Aéro-Club Jean Coutty d'Oyonnax).

    Jean Coutty a disparu tragiquement en 1966 en faisant de la voltige sur Stampe à Oyonnax, avec un voltigeur polonais très réputé à l'époque. Ils se sont retrouvés en vrille dos. D'après ce que j'avais compris à l'époque, un Stampe en vrille dos avec 2 personnes à bord ne s'en sort pas. Il fallait que l'un des deux pilotes sautent. Jean Coutty avait commencé à sortir de l'avion, mais c'était trop tard.
  • Frédéric - 1
    De Jean Convert - jean.convert@ctjean.com - Vendredi 29 Décembre 2017 19:16

    Bonjour,
    Le F-PLUS a été construit par l'Aéro-club d'Oyonnax pendant les années 1960, sous la direction de Jean Coutty, alors président de l'Aéro-club. Cet avion était remarquablement performant. J'ai ramené une coupe lors du circuit régional du 9 juin au 11 juin 1973. Les organisateurs ne savaient pas à qui donner la coupe, alors ils l'avaient donnée au seul avion construit en club parce qu'ils le trouvaient très bien. Avec ses 90 CV, c'était le moins puissant de la caravane de 20 avions. Au début du circuit, ils me faisaient partir en premier, mais j'arrivais à destination avant les organisateurs. Alors, ils m'ont fait partir en dernier, et je doublais pratiquement la moitié des autres avions.
    Je m'étais posé à Corbas avec le F-PLUS le 18 avril 1973. Alain Poulet, alors chef du centre, m'avait dit par la suite que le F-PLUS avait un sacré taux de montée.
    Mon dernier vol sur le F-PLUS remonte au 21 avril 1974 à Oyonnax. J'avais beaucoup regretté sa vente à l'époque.
Nombre de pages vues (miniatures ou images) : 5041681
Consultations des 10 dernières minutes : 43
Nombre de pages vues des 60 dernières minutes : 93
Nombre de consultations d'hier : 1420
Nombre de visiteurs des dernières 24h : 593
Visiteurs des 60 dernières minutes : 74
Visiteur(s) récents: 17